DeRipostà Gouvia (suite2)

Mercredi 4 août : De Marina di Leuca à Gouvia

8h00 du mat et le moteur tourne déjà. Avanti ! Tchao Italia !

Eole est à la barre, le bateau surfe tranquille sur les vagues, super.

Destination Erikoussa , je n’ai pas pu m’empêcher de l’appeler « Erick où ça ? »(mon ami Erick ne m’en tiendra pas rigueur)

Mais avant Nisis Erikoussa il y a Nisis Othoni. Ces deux îles au nord de Corfou offrent des mouillages pour couper la traversée Italie-Corfou.

Donc on s’approche toutes voiles dehors de Nisis Othoni : « bonne maison on va bientôt pouvoir mouiller. »

C’était sans les bourrasques, il semblerait parfois qu’à l’approche d’une terre il y ait un phénomène qui entraîne des rafales plus ou moins violentes.

J’ai pas le temps de réfléchir, en deux temps trois mouvements on rentre le génois et on prend deus ris à la Gv. Ouf ! C’était chaud.

Dans l’ensemble je ne peux rien reprocher à mon routeur….

19h15 on arrive enfin à Erikoussa , mon capitaine (qui je dois le reconnaîtra à barré la plupart de la journée est épuisé)mange un bout et dodo.

Le lendemain on repart tranquille vers Corfou ; Il fait un temps super et les côtes grecques nos semblent bien accueillantes.

En passant le détroit au nord de Corfou (qui ne fait qu’un M de large) on est vraiment très près de L’Albanie.

A 14 heures on est à Ormos Gouvia , grande baie où se trouve la marina de Gouvia.

On est dans les temps, il nous suffit de passer un coup de fil à David qui a du arriver tôt le matin.

Finis la vie à deux, il va falloir faire un peu de place dans ce bateau car nous attendons encore deux passagères. Vive les vacances !!!